11 juin 2012

Ce que je ne serai probablement jamais* (book review)

Les partiels se terminent tout doucement, enfin!
Je déteste cette période de l'année,  où le temps file trop vite, où le stress augmente pour un rien, où rien ne va d'ailleurs jamais bien.
Alors pour faire passer la pilule, je prépare quelques semaines à l'avance de bons livres. Des carottes pour après bien sûr mais surtout des choses légères pour tenir le coup pendant.
Je vais donc vous parler de la bonne surprise de cette année: Une bonne épouse indienne de Anne Cherian

41G22zlbT4L__SS500_La 4ème de couverture nous explique ceci: Neel a beau avoir étudié aux Etats-Unis et être devenu un brillant anesthésiste dans un grand hôpital de San Francisco, il n'échappera pas à un mariage arrangé - une tradition immuable en Inde. Au cours d'un bref voyage pour voir sa famille, le piège se referme et le voilà lié à Leila, qu'il n'a vue qu'une seule fois.
Certes, elle est belle, douce, cultivée, intelligente, mais il n'en veut pas. Il préfère, de loin, son explosive maîtresse californienne. Ce qu'il ne sait pas, c'est que Leila va attendre son heure et, sans bruit, sans drames, sans scènes, réserver à son époux bien des surprises.

Ce que j'en pense: Ce livre est une petite merveille à mes yeux. Il faut savoir que je suis passionnée par les histoires indiennes, les drames façon bollywood qui se terminent toujours bien tout comme les contes de fées que je collectionne. Et là c'est un peu un mélange des deux, en plus moderne.
Leila, que tout le monde ignore et qui n'a jamais le choix, va s'émanciper et devenir forte dans le même temps où Neel comprendra qu'on n'efface pas nos racines, ni qui nous sommes. Les traditions indiennes ancrés dans l'âme de Leila affronte le modernisme aveugle d'un Neel qui ne pense qu'avec son esprit. Une jolie histoire d'amour en somme. Mais pas que. L'auteur étant elle même une indienne ayant immigrée, c'est un voyage qu'elle nous offre. Un voyage à San Franscico, un voyage dans l'Inde actuelle qui ne trouve sa place entre son histoire et sa nouvelle modernité, un voyage parmi un ancienne tradition asiatique (mais pas que): le mariage arrangé. Le livre décrit d'ailleurs très bien les différentes possibilités découlant d'un tel mariage, dégommant de nombreux préjugés au passage. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la vision de l'héroïne sur le mariage du Prince Charles et de Diana.  
De plus, l'auteur n'hésite pas à employer de nombreux termes indiens - expliqués dans un lexique à la fin du livre - ce qui rend le livre beaucoup plus "authentique", car ne cherchant pas à traduire à tout prix. Ces quelques mots nous invitant au voyage en plus de nous expliquer de nombreux aspects de la culture indienne.


Quelques petits détails:
Temps de lecture: ~ 10h
Nombre de pages à lire**:  487 pages
Prix: 7.70€ à la Fnac
Une envie de poursuivre sur le même thème? Le Dieu des Petits Riens de Arundhati Roy 

* Chez moi c'est l'homme qui fait le ménage, la lessive et les courses (sauf produits spécifiques). Je me contente de faire la cuisine, et j'avoue, même pas tous les jours... Donc pour la bonne épouse, je pense que je repasserai ;)
**C'est à dire, sans les pages de titres, les pages blanches, les remerciements...etc. Juste le texte initiale.

Posté par lollynymphet à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Ce que je ne serai probablement jamais* (book review)

Poster un commentaire