30 janvier 2012

Conclusion

Moi qui avait dit que je tiendrais ma nouvelle résolution de mettre ce nouveau blog régulièrement à jour, je suis mal partie...
Mais passons ce détail, je suis là pour parler de mon nouveau super régime contre le pso. C'est un peu beaucoup contraignant mais on y arrive avec un peu de motivation (et le soriatane qui pend au dessus de ma tête en fait une très belle).

Keeping it simple - The truths about gluten sensitivity

Donc plus de gluten, plus de lactose et 6 fois par semaine du poisson (le moins possible de viande rouge).

Après quasiment 4 semaines, je vous dresse mes conclusions:

  • déjà je ne suis pas équeurée du poisson! Je pensais pourtant mais ce régime m'a fait prendre conscience que j'en mangeais déjà beaucoup naturellement (env 2x/sem). Le truc c'est que je ne suis pas viande, depuis petite, je n'aime pas franchement ça. J'ai rien contre un très bon steack, mais voilà, il faut qu'il soit très bon, vienne d'un bon boucher et non d'un supermarché et que je
    sois très bien disposée ce jour là
    . D'où le fait que le poisson c'est mieux à mes yeux. Le petit bémol, c'est que je préfère les légumes natures, sans le poisson, sans la viande donc. Et que je suis un peu obligée de me forcer à manger des protéines. 
  • le chocolat me manque!!! Enfin c'est un grand mot. Je ne me priverais pas de mon carré pour ce régime, ni pour aucun autre d'ailleurs! Et tanpis s'il a potentiellement ou pas du gluten. J'aime trop le chocolat. Sous toutes ses formes. Je vous réserve d'ailleurs quelques articles juste après sur mes substituts ^^ Mais pire que le chocolat, faire des gâteaux. Je les mange jamais mais j'aime les faire, et là c'est plus possible car j'ai trop envie de grignoter la pâte et le reste T_T
  • ça me gratte m
    oins et ça c'est trop bien. Quelques toutes petites minuscules plaques ont disparu. Et ç'est le meilleur point de ce régime. Après je dis pas que j'ai à nouveau un corps tout beau et que je ne m'ouvre plus au sang avec mes ongles, mais progressivement, je suis sûr que si je tiens ce régime pendant encore quelques mois, ça sera possible.
  • Au fond, le plus dur dans ce régime -outre ce problème de pâtisserie- c'est de réussir à l'adapter à mon environnement. Le Chaton mange régulièrement dans les fastfoods dès que le menu remplit de légumes ne lui plait pas, ou plus simplement, parce qu'il se réveille trop tard pour l'heure du repas (il fait un travail physiquement fatiguant, donc à 17h30 lorsqu'il rentre, il se jette sur les céréales/gâteaux/chips qui trainent => vous pouvez donc être sûr qu'à 19h30-20h j'entends "j'ai pas faim" et qu'à 22h je le vois chercher un truc à grignoter -_-" ). Et au final voir quelqu'un manger qqch à l'odeur nettement plus appétissante que celle du thon devant nos yeux est frustrant. 

Pareille pour les sorties entre ami(e)s. Ne pas pouvoir manger un sandwich sur le pouce comme les autres et se contenter d'une boisson chaude parce qu'on a pas le temps, ne pas pouvoir prendre ce qu'on aime au restaurant et tout simplement trouver un restaurant où on peut manger quelque chose! C'est là qu'on se rends compte du parcours du combattant des personnes véritablement allergiques. Du gluten et du lactose, y en a partout, quand c'est pas l'un, c'est l'autre.
La cantine aussi c'est compliquée. Il y a souvent du poisson, mais des pâtes aussi. Et les légumes baignent trop souvent dans de la crème. Les entrées ont toujours quelques choses qui ne va pas: porc (parce que c'est gras et que c'est pas ma tasse de thé, plus que parce que c'est déconseillé), toast/croûtons ou crèmes chantilly salée. Les desserts, ils vaut mieux éviter d'en parler, sont essentiellement des yahourts ou des entremets pleins de lait, ainsi que des tartes et gâteaux en tout genre. Me reste les fruits, qui n'ont pas toujours une belle tête et qui tout simplement ne me nourissent pas seul. Chaque jour m'offre ma petite victoire.
Il m'a fallu remplacer mes litres de café au bureau par des litres de thé. Tout un rituel à changer. 
Mes placards ont complétement été réorganisé et tout doucement je les vide de ce que je n'ai plus le droit. J'ai fais l'acquisition de choses que je ne connaissais même pas (la farine de châtaigne entre autre) et j'ai gagné de longues minutes de marches pour me ravitailler toutes les semaines (le lait de soja des grands commerces n'est bon que cuit et aromatisé à quelque chose de fort -chocolat <3- je n'aime réellement que le lait de soja asiatique, le vrai fait sur place ou acheté dans les épiceries chinoises ou vietnamiennes, certainement une conséquence de mes origines et de mon éducation).

Mais au final, je ne regrette rien, je dors mieux (c'était pas prévu ça mais c'est tout bénef') et je reste persuadée que cela peut me faire du bien à long terme. 

Bien sûr j'ai un peu arrondi les angles pour réussir à le tenir, lors de mon anniversaire nous avons fait un barbecue coréen et j'ai certainement mangé un ou deux morceaux de boeuf sans m'en rendre compte (je vous assure que sur une même plaque, le boeuf, le canard et le porc, ça a la même tête), mais ce n'est pas grave, et puis le samedi je m'accorde une bouchée de ce que je n'ai pas le droit, un croc dans le sandwich du Chaton, un gâteau apéritif, un toast au saumon... Mais seulement si l'envie est trop forte!

Posté par lollynymphet à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Conclusion

Poster un commentaire